• ✆ 01 40 59 08 00

5 critères de bien-être au bureau pas toujours avoués par les salariés.
Bien-être au bureau

5 critères de bien-être au bureau pas toujours avoués par les salariés.

5 critères de bien-être au bureau pas toujours avoués par les salariés. 5407 3610 Nikita

5 critères de bien-être au bureau pas toujours avoués par les salariés.

 

Dans des bureaux où la plupart des cloisons sont tombées, des espaces de silence, cabines téléphoniques et lieux informels apparaissent. Ces aménagements innovants visant au bien-être des occupants répondent à des besoins, plus ou moins assumés des employés.

 

Le silence

Alors certes, l’open-space favorise les échanges, mais il favorise aussi les nuisances sonores. On apprend beaucoup en prêtant une oreille à l’échange d’Adrien, le super commercial de l’équipe, avec son plus gros client, mais de temps à autre, le besoin de silence se fait sentir. Pour la concentration, ou simplement pour se ménager de la fatigue. Des cellules de silence voient alors le jour de plus en plus fréquemment. Espaces clos qui contribuent à l’efficacité de la plupart (et à la sieste de certains :))

 

L’intimité

Qui n’a jamais pris un appel perso au bureau ? Souhaité échanger sans être entendu avec son client stratégique ou eu simplement envie de fermer les yeux cinq minutes en écoutant un enregistrement de chant de baleines. Les possibilités d’isolement sont parfois difficiles à trouver au bureau et peuvent être néanmoins nécessaires à un travail productif. La mise en place d’espaces confinés ou l’on peut s’installer en toute discrétion sont de plus en plus appréciés par les salariés.

 

Le confort

C’est la huitième fois ce matin, que Bastien fait crisser sa chaise désagréablement. Et pour cause, Bastien n’a jamais vraiment réussi à adapter les réglages de sa chaise aux exigences de son dos. À force, ce défaut de confort est devenu un sujet d’exaspération quotidien pour lui et ses proches. Et si Bastien le fait remarquer par la répétition des crissements horripilants, il n’a pour autant pas osé en parler à son chef.
C’est souvent le cas pour les défauts de confort, l’impact en est fort mais il est difficile pour les managers d’avoir connaissance de ce qui ne va pas. Les employés ne veulent pas prendre le risque de passer pour un râleur douillet à qui l’on pourrait reprocher son manque de capacité d’adaptation. Linkedin a anticipé l’enjeu de l’assise en proposant dans ses nouveaux locaux new-yorkais des postes ajustables en hauteur pour pouvoir travailler debout de temps en temps. Bonne idée non ?

 

La restauration

Qu’est-ce que je vais manger ce midi ? Il n’est plus à prouver que cette question récurrente joue sur le moral des équipes. Si l’emplacement de vos locaux ne permet pas de s’approvisionner en produits bons et sains sans avoir à faire la queue pendant de trop longues minutes, il faudrait idéalement mettre en place une solution en interne. Il existe toutes sortes de solutions plus ou moins onéreuses : du frigidaire partagé alimenté par chacun à l’étagère à snacks bios fournis par l’employeur… la nouvelle tendance valorisée par les salariés : le coin cuisine équipé, qui leur permet de carrément cuisiner sur place sans être limité aux plats au micro-ondes.

 

La propreté

Le personnel n’a pas la main sur l’état des bureaux ou de la moquette de l’open space et pourtant la qualité du nettoyage est primordiale pour leur bien-être. Qu’il s’agisse des sanitaires, de l’écran de leur ordinateur ou des boutons de l’ascenseur : le soin apporté à l’hygiène est essentiel pour faire en sorte que les salariés soient à l’aise et en bonne santé. Le partenaire de nettoyage choisi par l’entreprise représente donc un enjeu stratégique d’importance.

Avec plus de 10 ans d’expérience et plus de 500 employés, NIKITA s’est imposé comme un acteur reconnu de l’hygiène et de la propreté pour les PME parisiennes. Nous proposons des offres simples et efficaces sans engagement. N’hésitez pas à nous solliciter pour nous parler de vos besoins.