• ✆ 01 40 59 08 00

4 bonnes raisons de prendre le recyclage des déchets en entreprise au sérieux

4 bonnes raisons de prendre le recyclage des déchets en entreprise au sérieux

4 bonnes raisons de prendre le recyclage des déchets en entreprise au sérieux 7360 4912 Nikita

4 bonnes raisons de prendre le recyclage des déchets en entreprise au sérieux

 

Chaque année, les 13 millions de personnes qui travaillent dans un bureau en France produisent chacune 130 kilos de déchets (source Ademe) ! Il s’agit pour environs la moitié de papiers : l’équivalent de trois ramettes par mois et par personne, le reste étant constitué de gobelets de café, ampoules et cartouches d’encre… Au delà de l’évidente préoccupation écologique à laquelle ces chiffres contribuent, les dirigeants d’entreprises tertiaires ont tout intérêt à veiller à la bonne gestion des déchets générés par leurs activités.

 

La volonté de trier les déchets vient des salariés eux mêmes

Alors qu’on parlait encore il y a peu d’enjeu à responsabiliser les salariés, la dynamique a tendance aujourd’hui à s’inverser : Les entreprises amenées à répondre à une demande croissante de leurs employés de bien gérer leurs déchets sont de plus en plus nombreuses. Les gestes écologiques étant de mieux en mieux adoptés à la maison, il semble aujourd’hui anormal de ne pas en faire autant au travail. Une volonté à laquelle les entreprises en retard sur le sujet ont tout intérêt à rapidement se conformer si elles ne veulent pas se voir reprocher légitimement leur positionnement par leurs collaborateurs eux-mêmes.

 

le respect de l’environnement : une nécessité pour l’image de marque

Les politiques RSE des entreprises ont un fort impact en terme d’image. Condition nécessaire et non suffisante à l’estime publique, un défaut au respect de l’environnement peut être lourd d’impact à une entreprise, quelque soit la qualité de ses produits ou services. Il existe d’ailleurs un palmarès RSE établi par ‘Reputation Institute’ : Même si certaines sociétés ont une image exagérément positive ou au contraire un lourd tribu non justifié à défendre en terme de développement durable dans l’opinion publique, les citoyens sont de mieux en mieux informés. Le greenwashing ne suffit plus à faire illusion.

 

Une réglementation qui ne laisse pas le choix

Reprenons l’historique : la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte va dans le sens d’une réduction des déchets à la source, de leur tri et valorisation. Dans le prolongement de cette loi, le décret n° 2016-288 du 10 mars 2016 fait obligation aux entreprises de plus de 100 salariés, de trier à la source les 5 flux de déchets :

  • papier/carton,
  • métal,
  • plastique,
  • verre
  • bois

Et depuis le 1er janvier 2018, ces obligations sont étendues aux plus petites entreprises : elles doivent trier leurs papiers, conformément aux articles D543-285 à D543-287 du code de l’environnement ! Les poubelles de recyclage sont désormais obligatoires pour les entreprises dès 20 personnes. On peut imaginer que la loi va poursuivre son évolution dans cette même dynamique et qu’il est dans l’intérêt de toute société, PME ou TPE d’anticiper les exigences croissantes en terme de gestion des déchets.

 

Tous impliqués pour recycler : une démarche mobilisatrice

Pratiquer le tri des déchets en interne, c’est bien, mais c’est insuffisant. Qu’ils soient naturellement mobilisés sur la question ou sensibilisés, voir incités par des challenges à gérer leurs déchets de façon responsable, les salariés ne sont pas les seuls acteurs dans l’entreprise sur le sujet. Il faut en effet veiller à s’associer à un prestataire d’entretien fiable sur la gestion des déchets.

“Le personnel de ménage met tout dans le même bac. » Quel dommage ! Et pourtant, ce n’est malheureusement pas un cas rare. Si vous ne vous assurez pas de travailler avec du personnel attentif au bon tri des poubelles comme nous y veillons chez Nikita, vous risquez de gâcher les efforts de vos employés les plus zélés !